La réussite d’un sport tient à ses joueurs, la connaissance des règles mais aussi à la qualité de l’arbitrage. Dans cet objectif, la Fédération inaugure une série de stages pratiques sanctionné par un certificat. Explications

La France manque d’arbitres. Sur les quelques 350 joueurs, seulement 16* ont réussi leur examen d’arbitrage (arbitre central, arbitre assistant ou arbitre vif d’or) certifié par l’International Quidditch Association (IQA). Or il faut 6 arbitres par match : 1 arbitre principal, 2 arbitres assistants, 2 arbitres de but et un arbitre vif d’or. Pour aider à augmenter le nombre d’arbitres certifié en France, la Fédération a décidé de mettre en place des stages à l’occasion de matchs amicaux et tournois.

Le premier stage a lieu à l’occasion de la Mirabelle Cup et de la Snitch Academy, le samedi 27 et le dimanche 28 août prochain à Lunéville (54). Il est ouvert aux personnes ayant réussi l’examen écrit d’arbitrage (organisé par l’IQA) afin qu’elles puissent en pratique ce qu’elles ont appris. Il s’adresse aussi aux personnes qui se prépare à passer cet examen écrit. A l’issue du stage, les participants qui ont réussi, recevront un certificat de pratique d’arbitrage (niveau 1). Ce certificat doit forcément être accompagné de l’examen écrit auprès de l’IQA pour avoir une quelconque valeur.

Le stage est animé par Florian Martinez. Les participants seront amenés à arbitrer les matchs du tournoi et auront un débrief après chaque match.

Inscriptions et renseignements…